fbpx

Quels services proposes-tu à tes clients ?

“Je suis graphiste illustratrice établie dans la région de Clermont-Ferrand. Je propose aussi du conseil en stratégie de communication.”

Pourquoi as-tu franchi le cap de devenir indépendant ?

“Je n’étais pas en accord avec les relations qui se construisent dans le monde du salariat, alors j’ai sauté le pas de l’entrepreunariat.

Comment en es-tu venu à faire ce que tu fais ?

“À l’âge de 9ans, j’ai commencé une activité qui deviendra une passion : la peinture sur verre, c’était quelque chose de très original et méconnu, et j’adorais ça. J’aimais tellement voir glisser mes couleurs sur le verre, et se mélanger pour créer des résultats uniques ! C’est à partir de là que mon amour pour les couleurs est arrivé, je suis passionnée par celles-ci, j’aime leurs vibrations, ainsi que les émotions qu’elles créent en nous. J’ai ensuite suivi un Bac option Arts Plastiques, puis un BTS Communication et Industries Graphiques, je ne m’attendais absolument pas à être aussi attirée par l’univers de l’imprimerie, j’avais choisi ce BTS pour l’aspect “communication graphiques”. À la fin de mon cursus, en 2010, les imprimeries n’allaient pas vraiment bien, et une femme au poste que je pouvais prétendre, ça ne se voyait pas. Alors j’ai décidé de trouver du travail autrement, c’est ainsi que je me suis retrouvée dans le monde de la cartographie. Mais, après un rappel à l’ordre de mon corps, je me suis rendue compte qu’il fallait vraiment que je me rapproche de mes valeurs, et que je fasse ce que j’aime, je me suis donc formée en ligne, et j’ai lancé mon activité.

Quelles sont tes passions ? Arrives-tu à les concilier avec ton statut d’indépendant ?

“J’adore découvrir de nouveaux paysages, randonner et croquer ce que je vois. En quittant le salariat, j’ai pu aller vivre presque un an en Martinique, ça a été une très belle expérience, et quand la situation s’améliorera, je souhaite voyager plus.

Une histoire qui t’a marquée dans ta vie d’indépendant? Un client ?

“J’ai rencontré une créatrice dans un groupe d’indépendants, elle souhaitait avoir un logo pour représenter ce qu’elle fait et ce qu’elle aime. Cela devait être un bel échange. Tout se présentait bien, ça devait être simple pour moi, et nous apporter à chacune. J’étais hyper enthousiaste parce que son univers, je le connaissais bien, et que je la sentais bien. Seulement elle a pris le dessus sur moi, en voyant que j’étais sympa, et que je donnais volontairement des conseils et que je ne comptais pas mon temps. Elle a commencé à me demander un peu plus, je n’ai pas dit non, alors elle m’en a demandé encore un peu plus, et encore plus, et comme je n’avais pas posé mes limites, c’était facile pour elle de demander, et difficile pour moi de faire machine arrière. Je suis allée au bout de l’engagement, et j’ai beaucoup appris. Vouloir être bienveillante avec ses clients, c’est une chose, mais il faut poser ses conditions, et ses limites, et surtout réaliser un contrat écrit pour se protéger des débordements.

Une petite citation qui te représente ou que tu aimes pour terminer ?

“Chaque petit pas t’amène vers ton objectif. Garde confiance, garde espoir protège tes rêves et continue d’avancer.”