Comment construire un réseau efficace quand on est freelance et pourquoi la recommandation est capitale pour pérenniser son activité d’indépendant ?

Le réseau, le réseau, le réseau ! On l’évoque souvent, le sollicite parfois, avec un poil de crainte d’importuner, d’être trop insistant.e et pourtant quelle mine d’or ! Oui oui, en tant que freelance et indépendant.e, nos proches sont d’une richesse énorme, sur le plan personnel (on le savait déjà) comme professionnel.

Et si malgré les relances de ce network, rien ne prend vraiment dans votre cercle actuel, agrandissez-le autant que nécessaire, il est hyper maléable.

Rédiger un texte de présentation, mettre en avant ses atouts, choisir un canal de contact (plutôt appel, mail, réseaux sociaux ou même porte à porte) : la prospection n’est pas toujours des plus attrayantes. Elle demande application, personnalisation, disponibilité et même parfois une bonne dose de courage.

Elle fait pourtant partie intégrante du quotidien des freelances et indépendant.e.s… Si seulement les contacts venaient d’eux-même, avec de jolies petites missions à leurs côtés, prêts à vous faire confiance ?

Pour cela, deux solutions qui, ensemble, feront un malheur : une stratégie marketing digital qui déchire (et on peut vous aider pour cela) et un réseau bien entretenu qui vit de lui-même, comme un grand !

Bienvenue dans le monde magnifique du réseautage, du networking, appelez-le comme vous le souhaitez, où la recommandation est reine !

“Tu connais Samia ? Elle a refait tous les textes du site d’Henri, et franchement quel sens du phrasé, ça pourrait être génial pour ton activité !” Et hop, jackpot : une mise en relation, toute simple, et voilà que les savoirs des un.e.s vont à la rencontre des besoins des autres

Allez, c’est parti, voici quelques clés qui vous aideront à attirer les missions et les regards comme des aimants !

Quête aux recommandations : 6 astuces pour débuter dans le networking en tant qu’indépendant.e

  • 1/ La règle d’or : faire preuve de bienveillance ! Je parle de moi oui, mais je sais aussi écouter l’autre, entendre quels sont ses besoins, et voir ce que je peux lui apporter : un contact, une mise en avant dans mon réseau, voire même une de mes compétences ? 
  • 2/ Définir votre besoin. Le plus précisément possible, et le formuler autour de vous ! Entretenir un réseau, c’est aussi créer un message qui puisse voguer de bouche en bouche jusqu’à bon port. “Moi, le projet que j’adorerais avoir, c’est ça ! Ça vous fait penser à quelque chose ou à quelqu’un.e que je pourrais contacter ?
  • 3/ S’ouvrir à la rencontre, le plus souvent possible ! Dans un meet-up prévu pour, dans la rue, dans un café, sur Instagram, dans un groupe Facebook, sur son fil LinkedIn. Envoyer une énergie positive, attractive, et engager la conversation : un simple échange avec une personne peut mener à de bien belles choses !
  • 4/ Ne pas chercher le client à tout prix. Ce n’est pas parce que cette personne, face à vous, ne vous a pas promis cinq missions sur les deux prochaines semaines qu’elle ne vaut pas un réel intérêt. Déjà, parce que nous avons toutes et tous quelque chose à apprendre des autres, mais aussi parce qu’elle pourrait à tout moment sortir de son sac sa belle cape de prescriptrice (voire d’ambassadrice), tout aussi (si ce n’est plus) précieuse que celle d’acheteuse !
  • 5/ Comprendre que le.a freelance d’à côté n’est pas votre ennemi.e. “Bienveillance” on a dit tout à l’heure ! Car oui, il y a de la place pour tout le monde, nous avons tous nos petits trucs en plus et les compétences de Jérémy pourraient bien compléter les vôtres pour la mission que Mélanie vous propose. Alors pensez aussi aux autres, recommandez-vous entre vous et prenez-vous la main dès que possible !
  • 6/ Demander “alors, comment tu vas ?” aux membres de son réseau. Entretenir le contact, même par message, ça ne coûte pas grand chose et ça paye beaucoup ! Cela montre que vous vous intéressez vraiment, que vous pensez à l’autre et que vous n’avez pas que vos projets en tête ! Et puis, si vous en avez la possibilité, vous pouvez aussi créer un budget mensuel “cafés avec les personnes qui gravitent autour de moi”, c’est encore mieux. Bon pour toi si on se retrouve ce mardi 17h au Bistrot République ?

Et avec tout cela mis en place, ce n’est pas seulement votre cercle qui va commencer à grandir, mais aussi votre curiosité et envie de connaître de nouvelles choses, et d’ailleurs, on a un petit truc à vous faire écouter !

Parlons réseau et rencontres avec l’épisode podcast “Vaincre la solitude du freelance”

Au micro, Nolwenn Nasri, UX/UI designer en freelance vivant à Nantes mais également fondatrice de Freelances Travel, un projet inspiré de ses nombreux moments de solitude en 3 ans d’activité non-salariée. La bonne idée, ça a été d’organiser des semaines dans des villas, par ci par là, entre indépendant.e.s, qui se connaissent ou non, et qui décident de partir travailler à la même table, pour partager leur histoire, leurs astuces et leur frigo. Une version évasion de l’espace de coworking en gros. Avec une belle dimension communautaire, recommandation et network qui se met naturellement en place.

Ce podcast, c’est un récit d’une heure sur l’isolement que la vie de freelance peut engendrer, et un échange sur comment y remédier.

Et parmi les idées : le networking ! Enfin, non, ils n’aiment pas trop ce nom, trop sérieux, un peu dépassé. Ici on parle davantage de rencontres informelles, où on débale sa vie auprès de personnes qui ont les mêmes tracas que nous et qui pourraient un beau jour devenir, qui sait, nos collègues ! Que ce soit en réel, avec d’autres indépendant.e.s de notre ville, ou bien au sein de petites communautés virtuelles, ou par la création d’une routine téléphonique avec une personne que l’on soutient, il n’y a pas de règles. Tant que tout le monde trouve réseau à son pied.

Le réseau, vous l’aurez compris, ça va prendre un peu de votre temps mais peu à peu, ça va également vous en faire gagner pas mal, grâce à la recommandation !

Et croyez-nous quand on vous dit qu’on la voit nous, chez Digi Atlas, cette dynamique positive qui prend forme au sein de nos promotions, de notre communauté d’apprenant.e.s.

Quand on apprend que Claudia a bossé avec Clément, puis a eu un coup de pouce d’optimisation de son site par Guillemette, fait un échange de bon procédé avec Aymeric, et que bientôt c’est avec Hélène qu’elle va travailler !

Et comme tout le monde n’a pas toujours l’envie ni la possibilité d’aller dans de grands meet-ups, de partir travailler en Corse ou de manger en terrasse tous les midis pour entretenir les liens créés, notre petit conseil est le suivant : faites d’Internet votre ami (une fois de plus) et optez pour les communautés en ligne

Et puisqu’on est là à en parler, sachez que nous en avons créé une de communauté, aux profils très différents, et elle prend place sur Facebook sous le nom “Les Freelances qui s’éclatent”, et on a hâte de vous y retrouver !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *