Comment arriver en page 1 de Google en 2019 ?

« Si vous voulez cacher un corps, rendez-vous en deuxième page de Google » !

Vous l’aurez compris, un site en deuxième page de Google, c’est comme un magasin implanté dans une ruelle sans passants. Ça ne rapporte pas de clients !

Pour faire venir le maximum de visiteurs sur votre site Internet, il est indispensable de le remonter en première page avec les mots-clé liés à votre secteur d’activité (oui, vous verrez, tout commence par la définition des bons mots-clé).

Dans cet article, nous vous donnons les 3 grandes étapes à suivre pour faire remonter votre site en première page Google.

Nous vous apprenons à :

✅  Choisir les bons mots-clé

  Optimiser votre site avec ces mots-clé

✅  Obtenir les liens entrants (backlinks)

1.   Comment choisir les bons mots-clé

Google se base sur les mots-clé d’une page pour comprendre le sujet de celle-ci. La stratégie de mots-clé est donc le cœur du référencement de votre site Internet. Celle-ci aura donc une incidence directe sur son arborescence.

✔ Etablissez une liste de départ

👉 Faites un brainstorming :

Mettez-vous d’abord à la place de vos prospects et clients et imaginez :

Les termes qu’ils vont taper dans le moteur de recherches pour accéder à vos services ou produits

✅  Les variantes pour désigner votre produit / service (anglicismes, abréviations, sigles)

✔ Utilisez des outils en ligne pour connaître les requêtes les plus recherchées

Vous êtes vidéaste en freelance, quels sont les mot-clés de votre secteur d’activité qui sont les plus recherchés ?

–       « Vidéaste » ? « Réalisateur vidéo » ? ou « Production Audiovisuelle » ?

Vous êtes développeur e-commerce ? Vos prospects rechercheront-ils plus :

–       « Créateurs de site e-commerce » ou « développeur magento » ?

Vous voyez la logique.

Pour savoir donc quels sont les termes de recherches les plus tapés sur Google, vous avez à votre disposition plusieurs outils en ligne gratuits comme :

·      Google Trends

·      Ubersuggest (outil développé par l’américain Neil Patel)

·      Google Ads (outil nommé « planificateur de mots-clé »)

👉Google Trends vous permet de connaître les tendances de recherches sur son moteur de recherches au cours des derniers mois.

Pour comprendre comment fonctionne cet outil, prenons l’exemple d’un mouvement social qui a fait beaucoup parler de lui en 2018 et 2019 : les gilets jaunes.

Nous observons sur le graphique ci-dessous un pic de recherches au mois de décembre, avec des requêtes issues en majorité de la région île de France.

Plus fort encore, nous pouvons comparer deux termes de recherches. Prenons l’exemple des requêtes suivantes : « pain au chocolat » et « chocolatine », comme on dit dans le Sud-Ouest 😋.

Preuve en image : « pain au chocolat » est plus tapé que « chocolatine » (on s’en doutait quand même) !

On remarque églement que « chocolatine » est davantage recherché dans le sud-ouest (logique) !

Vous pouvez de cette manière comparer : « vidéaste » et « réalisateur vidéo » ou encore « webmarketing » et « marketing digital », etc. …

On apprécie la fiabilité et le côté visuel de l’outil. Cependant, ce ne sont que des tendances et nous n’avons donc pas d’informations sur le nombre de recherches exactes de ces requêtes.

 On obtient cette information avec d’autres outils comme Ubersuggest (crée par Neil Patel, l’américain en photo ci-dessous #coucoutoi 🤗) ou le planificateur de mot-clé Google Ads.

👉 Avec Ubersuggest ou Google Ads, vous pouvez :

Consulter le nombre de recherches globales en face de chaque mot-clé étudié

✅ Récupérer les idées de mots-clés pour compléter votre liste

Exporter les résultats pour analyser, classer et trier les mots-clés

On choisit quoi entre ces deux outils ?

A vrai dire, ils remplissent tous deux la même fonctionnalité ! De plus, les données d’Ubersuggest récupère les données chez Google 😉 !

De plus, vous pourrez tester 10 mots-clé à la fois contre 1 seul pour Ubersuggest.

🛠 Seulement, pour utiliser le planificateur des mots-clés de Google Ads, il vous faudra créer un compte et avoir une campagne publicitaire active (bien que l’outil reste gratuit).

Ubersuggest, quant à lui ne requiert en aucun cas la création de compte et encore moins la nécessité de rentrer ses coordonnées de facturation.

👉 Analysez la concurrence pour voir quels sont leurs mots-clé

De nombreux outils existent pour le faire !

Essayez Builtwith !

Il vous suffit de copier coller l’URL de votre concurrent et vous obtenez l’intégralité de sa stratégie de mots-clé ! 

✔ Arbitrez entre les mots-clé

Ici, 2 étapes sont à réaliser :

✅ Il vous faudra d’abord regrouper les mots-clé par thème, en créant des colonnes pour s’y retrouver (Vous pourrez utiliser les filtres Excel pour gagner du temps 💡)

Ex: photo /photo de mariage/shooting photo/packshot/portrait photo etc …

✅ Pour chaque groupe de mots-clé, choisissez donc le « meilleur » en se basant sur le volume et la concurrence

2.  Optimisez votre site pour le référencement naturel

✔ L’arborescence de votre site Internet

Tout commence d’abord par l’optimisation de votre arborescence.

Au lancement d’une recherche par un internaute, Google va rechercher la page qui lui semble la plus pertinente.

Ainsi, pour chaque mot-clé qui vous intéresse, il vous est indispensable d’avoir une page optimisée ! Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour être au top des résultats de recherche de vos prospects !

Pour cela, travaillez donc au maximum la sémantique !

Cela aura également l’avantage d’être mieux compris par l’utilisateur qui recherche une information précise sur votre site Internet. En plus d’optimiser votre référencement, vous optimisez votre expérience utilisateur (votre UX, comme on dit dans le jargon) !

Un bon point pour retenir au maximum vos visiteurs sur votre site !

✔ Où placer vos mots-clé sur votre site Internet ?

Quel que soit l’interface que vous utilisez (WordPress, Wix, Squarespace, Jimdo, etc.), vous devrez nécessairement optimiser :

✅ la Meta title

✅ la Meta description

✅ le Titre de la page

✅ les Titres intermédiaires (H2, H3)

Ces éléments vont être déterminants dans votre référencement et seront à optimiser sur chacune des pages de votre site Internet. Google va les analyser au peigne fin !

A noter que vous devez minutieusement réfléchir au titre de votre page. C’est en effet le premier élément que Google prendra en compte dans son analyse.

Veillez enfin à faire apparaître vos mots-clé choisis dans l’étape précédente 3-4 fois dans le contenu de votre page (vous pouvez en intégrer davantage, tant qu’ils sont placés de manière naturelle).

Google est un robot intelligent ! Si l’usage de vos mots-clé ne lui semble pas naturel, alors, vous risqueriez de vous faire black-lister.

💡 N’hésitez pas non plus à utiliser des variantes ! Faites jouer tout le champs lexical autour de ces mots-clé !

Vous avez WordPress ? Nous vous conseillons de télécharger le plugin YOAST. A la fin de chacune de vos pages, Yoast implémente un module qu’il vous faudra remplir pour optimiser au mieux votre SEO. Puis, il vous indiquera la qualité de celui-ci en indiquant un feu : rouge, orange ou vert.

✔ Optimisez le temps de chargement de vos pages !

La rapidité de chargement des pages qui composent votre site fait partie des critères de l’algorithme Google !

Pour qu’une page se charge vite, vous devez notamment :

Alléger le poids de vos images ! Pour cela, prenez le réflexe de compresser les images avant de les charger sur le site !

💡 Un outil qu’on adore (hormis Photoshop), c’est : Tiny Png

Eviter d’installer des extensions inutiles : elles alourdissent pour rien votre site Internet

Utiliser un plugin de mise en cache comme Super Cache (gratuit) ou WP Rocket (payant).

WP Rocket est un outil réputé dans le monde entier pour sa fiabilité et performance ! Qui plus est, il a le mérite d’être français (lyonnais pour être précis ;-)).

Pour tester la rapidité de votre site, rendez-vous sur l’outil Google Page Speed Insight !

Vous aurez une estimation du temps de chargement de vos pages grâce à un score compris entre 1 et 100. Pratique pour savoir comment on se situe !

3.    Obtenez des liens entrant

Pour évaluer la pertinence et notoriété d’une page, Google va évaluer sa qualité !

Pour cela, il se base sur la confiance perçue chez les autres.

Si un autre site de confiance parle de vous et place un lien de redirection vers votre site, il va vous considérer comme un site de confiance.

Plus ce site qui renvoie un lien est connu et plus cela sera bénéfique pour votre référencement naturel. 

Comment donc avoir des liens ?

Vous pouvez le demander auprès :

des annuaires de votre thématique

✅ de vos partenaires / clients / fournisseurs

✅ des médias de votre secteur d’activités

✅ des médias qui traitent de l’économie

✅ des médias locaux (plus simple de les atteindre quand on débute)

✅ des bloggers de votre thématique

➡️ Vous pouvez proposer de rédiger un article invité auprès du/des médias de votre choix. C’est ce que l’on appelle le guest-blogging.

Le principe est que l’article que vous rédigez pour le blog convenu intègre un lien vers votre site web. Ajouter un lien dans un contenu lié à votre thématique a plus de poids pour Google.

💡Si vous avez un blog, vous pouvez intégrer un lien de votre article invité non pas vers la page d’accueil de votre site mais sur un article de votre blog qui aborde la même thématique, ou qui fait référence à un passage de l’article invité ! Capici ?

N’oubliez pas : un média vit de contenu. Il aura toujours besoin de matières pour exister. Si vous contactez un média en amont et lui proposez de rédiger un article en accord avec sa ligne éditoriale, vous avez plus de chances d’obtenir une réponse favorable de sa part.Vous convenez ainsi du sujet ensemble et avez donc plus de chances d’obtenir quelque chose en retour.

Vous souhaitez en savoir plus sur le référencement naturel ? téléchargez notre guide : 10 trucs à faire sur chaque page de votre site pour améliorer votre SEO en remplissant le formulaire ci-dessous :



Freelance, découvrez les 5 étapes pour construire votre stratégie de contenu blog et faire venir directement les clients à vous

Vous n’aimez pas prospecter ?  Vous en avez assez de déployer beaucoup d’efforts pour peu de résultats ?

On comprend. Ça m’est aussi arrivé à mes débuts.
Moi (Hannah), je m’entêtais à envoyer des emails sans réponse et appeler sans obtenir de retours concrets.

En plus, c’est difficile de ne pas se décourager et de rester optimiste.

Pourtant, si j’avais fait l’effort de créer un blog, je sais que j’aurais eu des clients plus facilement.

Si je m’étais concentrée sur la création de contenu (et pas seulement sur la construction d’un réseau professionnel – ça prend beaucoup de temps à fonctionner), j’aurais pu facturer mes prestations plus cher.

Pourquoi ?

Tout simplement car quand on vient nous chercher, on ne se retrouve pas en demande et on attire des clients, qui souhaitent vraiment travailler avec nous.

C’est ce que je fais aussi pour Digi Atlas et mes clients. Et c’est ce que Marion a fait après 1 an et demi d’activité. Début 2017, elle décide de créer le blog adopteinternet.com et de l’alimenter avec un article par semaine. Au bout de quelques mois, elle commence à recevoir des demandes de prospects, qui acceptent ses tarifs sans broncher (#smart💡).

La preuve en image !

Si vous aussi souhaitez établir ou renforcer votre présence en ligne, adopter une stratégie de contenu blog vous permettra de générer des demandes régulières de prospects et éviter les creux d’activité (un fléau bien connu chez les freelances).

A travers cet article, nous vous aidons à construire votre stratégie de contenu blog en 5 grandes étapes.

Vous allez ainsi apprendre à :

✔️ définir la ligne éditoriale de votre blog

✔️ établir votre liste de sujets d’articles de blog

✔️ produire du contenu de valeur, qui intéresse vos prospects

✔️ promouvoir vos articles de blog

✔️ transformer vos visiteurs en prospects

1. Comment définir la ligne éditoriale de votre blog ?

Première étape, vous devez connaître vos prospects.

Commencez donc par lister les typologies de personnes que vous ciblez. Ne soyez pas trop large, vous risqueriez d’être trop généraliste. Et tout le monde sait que vous ne pouvez pas être expert de tous les sujets.

Puis, posez-vous les questions suivantes :

👉Quels sont les problèmes que rencontrent mes prospects et clients actuels ? 

C’est-à-dire comment vos articles peuvent les aider à résoudre leurs problèmes ?

👉Quels médias consultent-ils ? 

Consultent-ils les réseaux sociaux ? Lesquels ? 

Sont-ils friands de newsletters ?

Quels médias lisent-ils ?

 2. Comment établir votre liste de sujets d’articles de blog ?

Définissez d’abord les sujets qui vous plaisent

De quoi souhaitez-vous parler ? 

Faites-vous aussi plaisir en écrivant. Si vous rédigez du contenu blog dans la douleur, vous allez laisser tomber avant de récolter le fruit de votre travail. Et ce serait bien dommage !

Puis, déterminez quels sont les rapports entre ces sujets et votre activité ?

Allez-vous parler de sujets techniques, comme : 

  • un langage de programmation que vous maîtrisez ?
  • une technique pour créer de super montages vidéos ?
  • les étapes essentielles pour créer une charte graphique ?

Ou plutôt écrire du contenu aspirationnel ? 

  • par exemple le moment où vous avez renoncé au salariat ?
  • 10 idées insolites à réaliser pour un évènement particulier ? (oui, nous avons un magicien parmi les apprenants Digi Atlas, qui propose des prestations extraordinaires).

Veillez à alterner les typologies de contenu pour ne jamais lasser vos visiteurs

Gardez en tête d’alterner le type de contenu que vous publiez. Un article peut prendre la forme : 

➡️ d’interviews, témoignages clients ou d’une personnalité inspirante (c’est ce que nous avons fait en interviewant la DJ Elisa Elisa ici)

➡️ de cas pratiques

➡️ de retours d’expériences

➡️ de résumés d’un atelier ou webinaire que vous organisez

N’enlevez jamais de votre esprit vos clients cibles

Une fois que vous avez établi l’ensemble des sujets à traiter, répartissez-les en fonction de la cible concernée par chacun d’eux.

Par exemple, chez Digi Atlas, nous aidons les freelances, e-commerçants et indépendants à trouver plus de clients. Nous rédigeons des contenus pour chacune de nos cibles. C’est ça le secret 😉

Inspirez-vous de votre secteur et concurrents pour trouver de nouvelles idées de contenu

Il existe plusieurs outils qui vous permettent de faire une veille régulière et observer quels sont les contenus qui ont été les plus partagés !

Buzzsumo : dans l’exemple ci-dessous, nous avons voulu savoir ce qui avait été le plus partagé avec le mot-clé “photographie” au cours d’une période donnée. Voici les résultats :

buzzsumo, outil d'analyse de contenu blog

Feedly vous permet de choisir les thématiques et médias que vous souhaitez suivre. Vous recevez ensuite une sélection des articles en fonctions des intérêts qui vous correspondent le mieux.

outil veille média contenu blog

3. Méthodes pour produire votre contenu 

Créez votre planning éditorial et choisissez comment diffuser votre contenu

Ne restez jamais à cours d’idées ! Alimentez un planning sur Trello ou Excel avec l’ensemble des contenus à produire !

Organisé de cette façon, vous ne manquerez jamais d’inspiration et pourrez suivre l’ensemble des contenus à créer, corriger, publier et diffuser !

Trello propose même un modèle à télécharger (disponible ici).

outil rédaction de contenu blog

Puis, pour chaque contenu, déterminez comment le diffuser et le promouvoir (nous en parlons un peu plus bas dans l’article).

Faites un plan détaillé de votre article avant de foncer tête baissée dans l’écriture

En prenant le temps de rédiger un plan détaillé de ce que vous allez raconter, vous prenez de la hauteur sur l’objectif de votre article. Vous maîtrisez alors l’enchaînement de vos parties et sous-parties naturellement.

Soignez la forme de votre article

Le lecteur est de plus en plus flemmard, alors facilitez-lui la vie et :

  • aérez votre texte
  • ajoutez des images, illustrations, gifs, alinéas et vidéos
  • soulignez des mots et passages importants en gras
  • optez pour une typographie sans serif (= sans empattement, comme Verdana par exemple (il en existe plein d’autres))
  • choisissez une taille de police de 16px minimum (nous conseillons plutôt 18px)
  • adoptez un ton direct, dans lequel le lecteur peut se reconnaître (il sera ainsi captivé par votre texte)
  • écrivez avec le coeur ! Oui, mettez de votre personnalité dans l’article. Un article sans âme ne donne pas envie d’être lu 😉

Définissez votre fréquence de publication

N’oubliez jamais, la régularité de vos publications paie ! Elle est même la clé de votre succès !

Nous rédigeons par exemple chez Digi Atlas un article par semaine. Nous vous conseillons d’en rédiger au moins 2 par mois et de vous y tenir (c’est vraiment le plus important). Si vous ne pouvez pas en rédiger autant, alors limitez-vous avec un objectif réalisable !

4.  Comment promouvoir les articles de blog ?

Choisissez les réseaux sociaux où être présent et sur lesquels vous diffuserez vos articles de blog

Ce n’est pas la peine d’être partout si vous ne pouvez pas l’être. Testez d’abord votre audience en utilisant 1 ou 2 réseaux sociaux. Et fiez-vous aux codes de chacun de ces médias (vous ne vous adresserez bien sûr pas de la même manière sur LinkedIn ou Instagram)

N’oubliez pas de mentionner dans votre publication les personnes que vous avez interrogées, ou celles que vous connaissez et qui sont susceptibles d’être intéressées par votre sujet

Plus cette personne est influente, plus votre post aura de poids pour l’algorithme du réseau social. 

Vous gagnerez donc en visibilité et viralité ! (Nous livrons les secrets de l’algorithme Linkedin dans cet article).

Invitez les membres des groupes Facebook que vous suivez à lire votre article (à condition qu’il y ait un lien entre les membres, le sujet du groupe et votre contenu).

Recyclez vos articles de blog

Ce n’est pas parce que vous avez déjà diffusé une fois votre article qu’il doit rester au fond du placard ! N’hésitez pas à republier vos anciens contenus plusieurs fois et sous plusieurs formes.

Votre audience ne le verra pas forcément plusieurs fois !

Un article de blog peut se recycler de plusieurs façons :

👉Vous pouvez par exemple le découper en plusieurs parties et le diffuser sur votre newsletter (mieux vaut 10 sujets de newsletters plutôt qu’un seul qui soit trop long).

👉Vous pouvez transformer votre contenu écrit en vidéo (c’est ce que nous faisons chaque semaine pour promouvoir nos articles). Notre outil secret, c’est Lumen5 ! (chut 🤐)

👉Vous pouvez réaliser une synthèse de votre article dans une belle infographie grâce à Piktochart par exemple !

Relayez votre contenu blog aux abonnés de votre newsletter

La newsletter est un excellent moyen de garder le contact avec l’audience que vous allez créer. En envoyant régulièrement de vos nouvelles, vous allez construire une autorité dans votre secteur d’activité. 

L’objectif est bien entendu que vos prospects pensent à vous quand ils en ont besoin !  Si vous ne leur envoyez pas de vos nouvelles, ils risquent de vous oublier !

5. Comment transformer les visiteurs en prospects

Proposez des cadeaux intéressants à télécharger (en échange de l’adresse email)

Vous offrez déjà beaucoup, un mail n’est pas trop demandé (et puis, vous allez pouvoir entretenir une relation avec votre lectorat ;-)).

Ce cadeau peut prendre la forme d’un e-book, un fichier d’illustrations gratuites, une introduction à votre cours de photos en ligne, etc.

Intégrez des formulaires de demandes de téléchargement

Ajoutez un formulaire depuis votre éditeur email (Mailchimp par exemple) pour chacun de vos cadeaux et n’oubliez pas d’en ajouter un pour votre newsletter !

Envoyez des emails régulièrement (toutes les semaines, ou toutes les deux semaines).

Vous avez peur de déranger ? Ne vous en faites pas, si la personne en a assez, elle se désinscrira d’elle-même !

Pour être en règle avec la loi RGPD (qui a pour objectif de protéger les données personnelles des consommateurs européens), vous devez demander la permission à votre lecteur de lui envoyer des emails. Aujourd’hui, la plupart des éditeurs emails le proposent automatiquement sur leur formulaire (c’est le cas de Mailchimp ou Mailjet par exemple).

💡Astuce pour augmenter considérablement votre nombre d’abonnés : Invitez tous vos contacts LinkedIn à s’inscrire à votre newsletter !

Vous faites ainsi grossir instantanément votre liste de prospects ! Et puis, avouons-le, ça va vous donner envie d’écrire davantage si vous savez que votre contenu sera lu, n’est-ce pas ?

Vous souhaitez aller plus loin ? Téléchargez notre Guide “4 idées insolites pour trouver des clients en Freelance » en remplissant le formulaire ci-dessous !


Pinterest : un tremplin idéal pour booster le nombre de visites sur votre site !

Fusion de deux termes Pin (épingle) et Interest (intérêt), Pinterest est très apprécié des femmes (qui représentent la majorité des utilisateurs).

D’après une étude réalisée par Semrush, le trafic de Pinterest connaît une croissance importante : 2,7 M d’utilisateurs en France en avril 2018 vs. 7 M d’utilisateurs en mars 2019 ! Un chiffre très prometteur, qui offre une opportunité intéressante pour les marques !

Contrairement à Instagram dont les publications sont autocentrées et éphémères, Pinterest est un Google d’inspiration où l’on vient dénicher de nouvelles idées créatives.

On n’y va pas pour suivre le quotidien de ses amis, des marques ou des influenceurs.

On l’utilise comme carnet à idées où l’on enregistre une collection d’images inspirantes !

En bref, on cherche, on s’inspire, on déniche et on enregistre ses idées par centres d’intérêts.

Utiliser-pinterest-comme-levier-marketing

Alors, que vous ayez un site e-commerce ou que vous soyez graphiste, illustrateur, photographe, décorateur d’intérieur ou wedding planner, c’est le moment de vous y intéresser ! Le potentiel est énorme et les marques ne s’y intéressent encore que trop peu.

C’est ce que nous allons voir ici !

Dans cet article, nous étudieront trois points clés :

Pourquoi un e-commerçant et un graphiste indépendant doivent absolument être sur Pinterest

Comment optimiser votre profil pour favoriser son référencement et générer des conversions

Comment créer une audience qualifiée et gagner un nombre de followers significatif

1. Pourquoi un e-commerçant et un graphiste indépendant doivent absolument être sur Pinterest

C’est le média qui se concentre sur la conversion et qui possède le plus fort taux de rétention

Saviez-vous que 87% des utilisateurs Pinterest ont déjà effectué un achat après s’être rendus sur la plateforme ? Et que le temps moyen qu’ils passent sur la plateforme a triplé depuis 2014 et atteint désormais plus de 75 minutes par visiteur ?

Des chiffres très prometteurs, qui en disent long sur l’intérêt des visiteurs pour Pinterest. Ceux-ci passent en effet beaucoup de temps à regarder, enregistrer et s’inspirer !

La force de la plateforme tient dans le fait de re-proposer du contenu lié à la photo que votre prospect est en train de consulter, ouvrant ainsi le champ des possibles en matière d’inspiration.

Ils naviguent ainsi d’épingle en épingle sans se lasser et enregistrent leurs trouvailles par thème ou projet. 

L’expérience utilisateur est donc infinie et le taux de rétention très élevé !

NB : un pin ou une épingle est simplement une image enregistrée dans Pinterest. Chaque pin renvoie à sa source d’origine sur le web, favorisant ainsi une nouvelle source de trafic pour les créateurs de contenu !

Les femmes, qui représentent le plus gros segment consultent davantage des pins liés à la nourriture, à la décoration et aux vêtements.

Sans forcément vendre des produits en ligne, les freelances aussi peuvent se faire connaître par cet intermédiaire.

C’est ce qu’a fait l’illustrateur Jeff Andrews, qui met en ligne ses oeuvres et l’ensemble de son univers métier en image : de la photo à la typographie.

Pinterest : générateur de trafic pour votre site web

Sur Pinterest, la majorité des personnes ne vient pas poster du contenu mais vient s’en inspirer pour réaliser un projet.

Ainsi, Pinterest est avant tout un lieu où l’on enregistre des épingles déjà publiées : oui, 80% de contenu présent sur Pinterest sont des réepingles, c’est-à-dire des partages de photos existants sur le web.  

L’avantage est que lorsqu’on est créateur de contenu, comme vous bientôt, vous multipliez les chances de faire connaître votre site au plus grand nombre. En effet, chaque partage de publication génère une opportunité de plus pour que votre site (qui est lié à votre épingle) soit visité.

Vous gagnez donc en notoriété et générez une source de trafic supplémentaire sur votre site (une aubaine pour votre référencement naturel).

Pour augmenter ce nombre de « repins », pensez aux collaborations avec d’autres utilisateurs pour créer des tableaux de groupe.

Des outils shopping intégrés à Pinterest pour offrir une expérience d’achat immédiate

Zoom sur « Shop the look », un outil idéal pour les e-commerçants :

55% des utilisateurs qui fréquentent le média préparent un achat en s’inspirant de photos.

La fonctionnalité « Shop the Look » que Pinterest a intégré fin 2017, permet d’acheter des produits vus sur la plateforme. Pas besoin d’ouvrir Google et de rechercher le produit vu sur le catalogue d’idées : un seul clic suffit pour accéder à la fiche produit de votre site web ! De quoi générer des commandes facilement et de manière exponentielle.

Comment ça marche :

Pour procéder à un achat, vos prospects n’auront qu’à cliquer sur le cercle blanc d’un produit mis en valeur sur une épingle.

Une nouvelle fenêtre s’ouvre alors pour afficher le prix du produit en question. Le client qui souhaite procéder à l’achat n’aura qu’à cliquer sur le prix pour être rediriger sur l’article présent sur le site du revendeur et procéder à son achat.

Et si vous souhaitez que vos produits s’affichent au plus grand nombre, consultez sur Pinterest quels sont les micros-influenceurs de votre domaine et contactez-les pour leur proposer qu’ils publient une de vos photos.

Intégration d’une Lens pour « shazamer » les images de la vraie vie

Pinterest a la particularité d’intégrer un appareil photo à son application. L’objectif est de permettre à vos clients de rechercher sur le web ce qu’ils voient dans le monde réel. Plus besoin d’utiliser votre clavier. Une simple photo suffit.

Il est donc possible que vos épingles soient recommandées à des utilisateurs qui recherchent un produit similaire à ce qu’ils voient en vrai.

Cela fonctionne pour des looks de personnes croisées dans la rue, des décors d’appartements, des légumes en vrac (on vous proposera alors une liste de recettes liées au légume que vous venez de prendre en photo).

Les Instant ideas : une fonctionnalité pour affiner la recherche et trouver de nouvelles idées 100% personnalisées

Les « instant ideas » génèrent un flux d’images supplémentaires et similaires avec l’épingle que vous consultez. De nouvelles idées viennent ainsi enrichir votre recherche de manière 100% personnalisée.

Voyons désormais comment optimiser votre compte entreprise.

2. Optimisez votre profil pour favoriser la conversion

Comment configurer votre profil Pinterest pour générer le plus de visites possibles sur votre site et/ou blog

Soignez votre image !

Si vous utilisez une stratégie de Personal Branding comme vu ici, vous pouvez afficher une jolie photo de vous. Cela donne un côté plus humain à votre profil. En revanche, si vous décidez de communiquer comme une marque, vous pouvez alors afficher un logo aux dimensions requises par le réseau.

Rédigez un titre percutant et une bio qui en jette !

Rédigez un titre qui reprend le nom de votre marque et de votre secteur d’activités.

Comme dans toute stratégie de référencement naturel, posez-vous la question de ce que vos clients potentiels peuvent rechercher avant de tomber sur votre compte. Vous pouvez ainsi inclure les mots clés en relation avec ces termes de recherche dans la description de votre bio.

Vous avez 160 caractères pour décrire ce que vous faites à votre lectorat. Votre bio doit être travaillée pour mettre correctement en valeur votre offre de services et adopter des mots clés.

Ajoutez les extensions Pinterest « s’abonner » et « enregistrer » sur votre blog / site web

Pinterest a développé des extensions qui vous permettent :

  • d’inviter les visiteurs de votre site à vous suivre sur sa plateforme
  • de proposer à vos visiteurs d’enregistrer vos photos dans leur collection Pinterest

Grâce à ces extensions, vous augmentez donc votre nombre d’abonnés Pinterest plus rapidement et permettez à votre lectorat de s’inspirer des photos que vous publiez.

Dans cette mesure, évitez de publier des visuels trouvés sur une banque d’image de type Fotolia ou Pixabay ! En publiant des photos que l’on retrouve partout sur le web, vous risqueriez de perdre en authenticité ; alors que c’est justement de cette façon que vous pouvez vous démarquer (oui, c’est une composante essentielle à toute bonne stratégie de contenu).

3. Comment créer une audience qualifiée et gagner un nombre de followers significatif

Créer du contenu qui fait envie   

Première étape : votre contenu doit servir vos cibles et répondre à ses besoins

Concentrez-vous sur les thèmes qui intéressent votre cible. Pour cela, vous devez la connaître sur le bout des doigts. C’est le pilier fondamental sur lequel repose toute bonne stratégie de marketing.

Attachez-vous à répondre aux questions suivantes :

👉Quelle thématique de votre univers est-elle susceptible d’apprécier ?

👉Quels sujets passion partagez-vous ?

👉Par quel angle, pouvez-vous attiser sa curiosité ?

Plus vous affinez vos réponses, plus vous pourrez créer des tableaux relatifs à des sujets précis et de niches. Ne créez pas de tableaux trop généralistes. Votre cible risquerait de ne pas s’y reconnaître !

Deuxième étape : nettoyez vos tableaux existants (si vous en avez)

Les tableaux et épingles qui sortent du contexte de votre profil business peuvent être masqués. Ainsi, vos lecteurs n’y ont pas accès.

Pratique pour enregistrer du contenu inspirant trouvé sur la toile. Vous pourrez vous en servir pour alimenter votre créativité et créer du contenu propriétaire par la suite 💡.

Troisième étape : nommez vos tableaux et soignez leurs descriptions

Vos visiteurs doivent comprendre en un rien de temps ce qu’ils vont trouver dans vos tableaux.

A l’identique de votre bio, ajoutez-y les mots clés que vous avez définis dans la première étape.

Ne perdez aucune occasion de les placer. Chaque opportunité représente un levier de croissance à la fois pour votre compte Pinterest mais aussi pour votre site Internet et/ou blog.

L’objectif est que vos épingles ressortent dans le moteur de recherche Pinterest lui-même.

Qui plus est, Pinterest est indexé par Google. Votre profil peut donc ressortir de manière naturelle sur le moteur de recherches Google !

Quatrième étape : activez les épingles enrichies

Les épingles enrichies sont une fonctionnalité gratuite qui permettent de renseigner bien plus d’informations sur vos épingles que d’ordinaire. Vous pouvez ainsi décrire vos épingles au maximum pour susciter l’intérêt du lecteur et lui donner envie de consulter votre site Internet. 

Ce format peut être déployé pour trois types d’offres : des produits, des articles et des recettes. Ceux-ci sont en lien directement avec le contenu de votre site en temps réel. Ainsi, si vous mettez à jour le prix d’un produit ou le texte de vos articles, ce contenu sera automatiquement mis à jour sur Pinterest.

Pour activer les épingles enrichies, vous devez lier votre site et votre compte Pinterest par l’intermédiaire d’une balise meta. Pour en savoir plus, rendez-vous sur l’aide Pinterest ici : https://help.pinterest.com/fr/business/article/product-pins

Cinquième étape : travaillez le design de vos épingles

Gardez en tête que tous vos visuels doivent refléter votre identité.

Que vous vendiez des produits ou des services, il est primordial de répondre aux codes visuels demandés par la plateforme.

La recette de l’épingle idéal :

✅Un visuel travaillé

✅Présenté en format portrait

✅Avec un bouton d’action qui incite à en voir plus

Au-delà de l’esthétique des épingles, c’est l’ensemble des tableaux que vous pouvez harmoniser. Pour chacun d’eux, choisissez des épingles de couverture qui visuellement aillent ensemble ! Plus c’est agréable à regarder, plus vos nombres de followers et votre trafic vont augmenter !

Pour réaliser le graphisme des épingles, utilisez des outils comme Canva ou Crello ! Vous pourrez créer une jolie épingle rapidement et au bon format ! Un gain de temps incroyable pour un résultat optimal.

4. Comment publier sur Pinterest ?

Vous êtes prêt à vous lancer ?

Merveilleux !

Créez votre collection de départ

Nous vous conseillons d’ouvrir votre compte Pinterest avec un minimum de 10 tableaux, chacun regroupant pas moins de 25 épingles.

Vous continuerez ensuite à les alimenter régulièrement. Faites en sorte de le faire régulièrement et non pas par à-coup (cela favorisera votre référencement naturel sur Pinterest).

Organisez vos tableaux par ordre d’importance

L’ordre a une importance sur votre référencement Pinterest. Placez vos éléments les plus importants en haut à gauche.

Cette importance est tout à fait subjective. En fonction de ce que vous vendez, vous pouvez décider de mettre des produits et services en avant à certaines périodes de l’année. Rien n’est figé dans le temps. Faites évoluer votre compte en permanence. Plus vous vous y connecterez, plus Pinterest vous en sera reconnaissant. Et ça ; ça compte pour l’algorithme !

Conclusion :

Encore trop peu exploité, Pinterest est donc un moteur de recherche visuel révolutionnaire en pleine expansion.

En intégrant Pinterest à votre stratégie marketing, vous gagnerez :

💡En visibilité

💡En trafic

💡En référencement naturel

N’oubliez pas que ce qui compte, c’est le nombre de ré-épingles (repins) et non le nombre de followers. Plus vos épingles sont partagées, plus vous gagnez de trafic !

Pour découvrir qui partage votre contenu sur Pinterest depuis votre site web ou blog, remplacer l’url suivante avec la vôtre : https://www.pinterest.com/source/votresiteweb.com/

Envie d’aller plus loin ? Téléchargez notre guide : 11 idées pour animer vos réseaux sociaux !

hannah event

Le Personal Branding ou comment notre photo a généré des dizaines de demandes entrantes sur LinkedIn (nous avions pourtant une bière à la main 🍻)

Personal branding : définition

Le personal branding consiste à communiquer sur son image personnelle comme image de marque professionnelle.

On révèle ainsi au grand jour son expertise métier mais aussi son identité et sa personnalité !

Dans cet article, nous vous expliquons :

✅Ce que signifie le personal branding et en quoi c’est une stratégie marketing porteuse pour les indépendants

✅Quels sont les avantages du personal branding

✅ Comment notre post LinkedIn est devenu viral et a généré de nombreuses demandes entrantes (nous avions pourtant une bière à la main sur la photo)

✅ Les techniques pour créer une audience sur les réseaux sociaux

✅ Et enfin, les 3 étapes pour développer votre personal branding pas-à-pas et le réussir !

1. Le personal branding : la recette du succès quand on est indépendant !

Quand on est freelance, coach, auteur, médecin, politique, DJ ou encore blogger (la liste est longue ;-)), le personal branding est un moyen d’affirmer son expertise dans son domaine d’activité.

Observez vos concurrents et regardez ceux qui réussissent.

Parmi eux, il y en a certainement une majorité qui ne sont pas présents sur Internet (hormis un site vitrine et un profil LinkedIn très peu alimenté).

Ils vivent de leur activité à 100% mais connaissent cependant des périodes de rush intense et des creux pénibles.

C’est intense au niveau émotionnel (nous aussi l’avons vécu à nos débuts) !

Pourtant, avec une stratégie de personal branding bien ficelé, tout ça pourrait être évité !

1.1 Les multiples avantages du personal branding

Le personal branding est une méthode efficace qui permet de se faire reconnaître comme expert de votre univers métier !

Les indépendants qui créent une image de marque personnelle et qui veillent à communiquer régulièrement auprès de leur audience, ne connaissent pas ces moments douloureux. Encore mieux, ils n’ont jamais besoin de prospecter et vendent leur prestation plus cher. C’est bien la loi de l’offre et de la demande, non ?

Au delà de faire reconnaître son talent, vous allez créer un lien émotionnel avec les personnes qui vous suivent. L’objectif du personal branding est qu’il vous permette de transformer votre audience en réelle communauté de gens passionnés par l’image que vous leur renvoyez !

D’ailleurs, on le voit bien sur LinkedIn ! Les posts qui provoquent de l’engouement et un engagement intense sont ceux qui révèlent les coulisses ou backstage de votre activité !

Le must ? Publier une photo de vous en situation. C’est ce que nous avons voulu tester avec Marion il y a quelques mois.

Quand on réfléchissait encore au concept de Digi Atlas, nous avons décidé de poster une photo de nous prise lors d’un apéro networking dédié aux freelances (un aftermalt) que nous organisions.

Nous avons ainsi réfléchi à un texte qui fasse écho avec nos valeurs communes : la liberté liée à notre indépendance professionnelle.


Les résultats ont été au-dessus de nos attentes !

Et cette photo sort pourtant de son contexte professionnel ! S’afficher une bière à la main, est-ce vraiment approprié ?

C’est pourtant là que réside le secret d’un post qui cartonne : mêler l’humain, les valeurs et le professionnel !

Nous le voyons également à travers la mise à jour récente des fonctionnalités LinkedIn : réactions, live vidéos et bientôt les stories (révèle le blog du modérateur) montre comment la plateforme souhaite intégrer cette part d’humain, qui engage bien davantage (à l’image des autres réseaux sociaux comme Facebook, Instagram et Snapchat) !

1.2 Personal branding & social selling : comment créer une connexion avec son audience

Lorène, une apprenante que nous coachons chez Digi Atlas nous confiait l’autre jour qu’elle consultait son fil d’actualité LinkedIn comme elle le faisait autrefois sur Facebook ! “Je me tiens à jour de ce qui se passe dans mon réseau pro et prend plaisir à voir ce que les gens font”.

On ne cherche donc pas seulement à voir ce que vous faites. On cherche aussi à voir qui vous êtes !

En publiant du contenu de valeur, à forte charge émotionnelle, vous allez créer une connexion avec les personnes qui vous suivent (et quelle que soit la plateforme média choisie) !

En plus de voir vos talents, elles vont s’attacher à ce que vous racontez et aux valeurs que vous prônez ! Il faut que vos photos soient belles et que le texte soit en accord avec ce que l’on voit !

Un conseil : ne lésinez pas sur les hashtags Instagram et LinkedIn (même s’ils sont plus récents sur Linkedin, vous avez tout intérêt à tester et observer les résultats).

Voici le profil d’Elisa Elisa, dont le parcours pourrait en inspirer plus d’un !

Elisa est DJ reconvertie.

Il y a 2 ans, elle décide de tout plaquer pour se lancer à temps plein vers un métier passion.

Depuis, elle enchaîne les lieux branchés des plus grandes capitales d’Europe et en profite pour voyager et travailler en même temps.

A travers son compte Instagram, elle construit une communauté engagée, qui la suit et la soutient ! Elle est aujourd’hui appelée tous les mois pour couvrir des évènements à l’international !

Découvrez son interview :

« Je suis Elisa aka Elisa Elisa. De maman algérienne et de père flamand, c’est à Lyon que je suis née et que j’ai grandi !

Après mes études en école de commerce, je suis partie faire un stage dans la ville de Berlin pour le prestigieux Watergate Club. Et depuis, je ne l’ai jamais quittée.

J’ai ensuite évolué pendant plusieurs années comme project manager pour des festivals de musique électronique. C’est la casquette que j’avais la semaine. Le week-end, je l’enlevais pour emprunter celle de DJ !

Il y a 2 ans, un terrible drame familial m’a fait prendre conscience que la vie était trop courte pour ne pas suivre ses rêves et passions ! J’ai alors switché de carrière pour me consacrer à 100% à mon activité de DJ !

Et le Personal Branding dans tout ça ?

A mes débuts, une amie issue du milieu artistique, m’a convaincu qu’il fallait que je créer ma propre image sur les réseaux sociaux. Pas tellement convaincu par ses conseils (je trouvais ça arrogant et sans grand intérêt), j’ai finalement décidé d’essayer.

Car les clubs attendent de nous de partager notre musique et nos événements avec notre communauté.  Il ne suffit plus d´être un bon DJ et de passer une audition ! En fait, tout se fait en ligne : les bookeurs étudient nos profils Instagram, Facebook, Soundcloud… et se passent le mot ! Résultats : on ne s’est pas moqué de moi comme je le craignais, on m’a surtout contacté pour me produire !

Finalement, cette stratégie de Personal Branding a été la clé de mon envol !

Pas besoin d’utiliser mille filtres. Des photos naturelles et spontanées suffisent !

Ma leçon ? Vivre ses rêves et foncer !

Vous l’avez compris, le personal branding fonctionne s’il est bien amené !

Alors penchons-nous maintenant sur les étapes pour créer le vôtre !

2. 3 étapes pour développer votre personal branding pas à pas et le réussir !

2.1. Mieux vous connaître

Vous souhaitez mettre en place votre stratégie de personal branding et vous demandez ce que vous pouvez apporter d’unique à la personne qui vous regarde ?

Essayez de raisonner comme une marque et répondez à ces trois premières questions

✅ Quel objectif souhaitez-vous atteindre ?

✅ Votre avantage unique et votre positionnement ?

✅ A qui vous adressez-vous ? votre cible principale, secondaire ?

Il faut finalement avant tout faire un travail d’introspection pour comprendre qui vous êtes et comment votre offre coïncide avec vos valeurs et votre personnalité !

Bien que l’on pense se connaître parfaitement, il est très utile de se pencher sur ses forces et faiblesses lorsque l’on crée sa stratégie de personal branding.

Zoom sur deux outils pour mieux se connaître :

Le SWOT

Le SWOT (acronyme de forces, faiblesses, opportunités et menaces en anglais) permet de cadrer ses compétences.

C’est cette liste qui vous permettra de déterminer les atouts à mettre en avant.

L’Ikigai

Pour trouver sa raison d’être, répondez à ces trois questions :

👉 Qu’est-ce qui vous rend heureux ?

👉 Qu’est-ce qui vous stimule ?

👉 De quoi êtes-vous fier.e ?

👉 Quelles sont vos activités préférées ?

👉 Qu’est-ce qui vous révolte ?

Finalement, c’est en se distinguant par son image de marque que l’on pourra se distinguer de la concurrence.

2.2. Créez votre image authentique et communiquez sur ce qui vous rend unique !

Maintenant que vous vous connaissez, vient le moment de passer à l’action !

Ce passage à l’acte se matérialise essentiellement par la création de contenu.  

En effet, vous allez construire votre notoriété grâce à la publication régulière de contenu sur votre sujet. Ce contenu peut se matérialiser à l’écrit (blog, réseaux sociaux), en vidéo (YouTube, live LinkedIn) ou en audio (podcast).

Pour ne pas lasser votre audience, veillez à alterner le format : actualité, conseil, tutoriels,  interview etc…

Bien sûr, une stratégie de contenu demande de l’énergie, du temps et de la rigueur. C’est un fait qu’il ne faut pas négliger. En revanche, le jeu en vaut la chandelle car cette méthode d’acquisition de prospects est très durable et d’autant plus gratifiante.

Posez-vous donc les questions suivantes :

💡 Quel type de contenu allez-vous créer ?

💡 A quelle fréquence ?

💡 Comment allez-vous en faire la promotion ?

💡 Quel.s réseaux sociaux souhaitez-vous choisir ?

Mais pour que toute cette démarche ait du sens, il faut que votre cible s’y retrouve ! Où est-elle ? Quel média consulte t-elle ?

2.3. Soyez reconnu et ne démarchez plus

La clé gagnante de cette méthode est la régularité. En effet, vous allez publier du contenu à intervalles réguliers et le proposer à votre audience en le poussant sur les réseaux sociaux, par le biais d’une newsletter (c’est ce que nous faisons chez Digi Atlas 😉).

C’est avec le temps que vous deviendrez une référence de votre domaine d’activité !

La seule condition pour que ça fonctionne est de communiquer dessus régulièrement, avec du contenu engageant !

Résultats ?

✅ Des prospects qui vous contactent directement

✅ Qui sont prêts à accepter vos tarifs, vos méthodes et vos délais

✅ Un rapport équilibré (on est dans une collaboration plutôt qu’un rapport client / prestataire)

Si vous vous intéressez  à Linkedin, nous vous invitons à lire notre article dédié à ce sujet. Vous y apprendrez notamment comment fonctionne l’algorithme LinkedIn et comment créer un post viral.

Au-delà de votre présence web, n’oubliez pas que le réseau se fait aussi dans la vraie vie : conférences, ateliers, networking !

Alors, sortez votre plus beau sourire et rendez-vous aux prochains évènements Digi Atlas 😉 !

Vous souhaitez trouver des clients rapidement ?

Téléchargez la liste des 19 plateformes de freelances en remplissant le formulaire ci-dessous :


Découvrez les astuces secrètes de l’algorithme LinkedIn pour optimiser votre SEO et faire venir les prospects à vous

Les professionnels vont chercher les profils et compétences dont ils ont besoin directement sur Linkedin. Le réseau social répertoriant 610 millions de membres dans le monde, il devient naturel pour les recruteurs, CEO, commerciaux et indépendants d’aller piocher les profils qui les intéressent sur cette plateforme.

Qui plus est, Google accorde de l’importance au réseau puisqu’il indexe les profils dans ses pages de résultats. Un point clé pour gagner en notoriété !

Vous découvrirez donc dans cet article comment optimiser au mieux votre profil pour améliorer votre position Linkedin.

Comment améliorer son référencement et remonter dans le moteur de recherche Linkedin interne ?

1 – Identifier les mots-clés que vos prospects sont susceptibles de taper lorsqu’ils recherchent un profil comme le vôtre

Plus vos mots clés sont référencés sur votre profil, plus les chances de remonter dans le moteur de recherches LinkedIn augmentent.

Il existe de nombreux outils disponibles en ligne pour vous aider à identifier les mots-clés générant le plus de recherches sur Google, dont Ubersuggest, gratuit et disponible à volonté !

2 – Etoffez votre profil avec ces mêmes mots-clés !

Pour répondre aux exigences LinkedIn, vous devez intégrer les mots clés dans diverses sections de votre profil comme :

  • l’intitulé de votre poste (l’endroit idéal pour mettre en avant vos expertises) : « motion designer en freelance Paris», « développeur Python Brest», « coach reconversion professionnelle Lyon »
  • le descriptif de votre poste
  • la section compétences, en bas de page

3 – Renommez l’URL de votre profil et page LinkedIn (si vous en avez une) en y ajoutant vos mots clés

Dans la partie « édition » de votre profil, vous avez la possibilité de renommer votre URL en haut à droite. En plus d’une URL propre, votre référencement en sera bénéfique.

renommer l'URL de son profil Linkedin

4– Ecrivez un article sur LinkedIn et référencez-le sur votre profil

LinkedIn propose un éditeur de texte, qui permet de partager du contenu : une méthode idéale pour affirmer son expertise auprès de son réseau mais également en faire part à LinkedIn.

5– Connectez-vous régulièrement à votre profil

Plus vous vous connecter et interagissez avec les membres de votre réseau professionnel, plus LinkedIn vous identifiera comme expert. Ceci est bien sûr un pré-requis pour pousser votre profil à la tête des requêtes correspondants à vos mots clés.

6– N’acceptez pas tout le monde et veillez à vous connecter avec des membres reliés à votre écosystème

Plus vous serez exposé, plus les demandes de connexion vont affluer. Vous pouvez êtes tenté d’accepter tout le monde. Or, la cohérence de vos contacts identifiera la force de votre réseau et déterminera votre score d’influence. Plus vous êtes influent, plus les contacts qualifiés viendront à vous.

Vous pouvez mesurer ce score d’influence (le social selling index de LinkedIn) en vous connectant ici. Celui-ci vous donnera une indication de votre position dans les classements selon 2 indicatifs :

  • le score de votre réseau
  • le score moyen des professionnels évoluant dans votre secteur d’activité

7 – Rédiger du contenu de qualité et devenez viral en maîtrisant l’algorithme LinkedIn

Pour devenir viral, il est avant tout essentiel de connaître l’algorithme de LinkedIn et comprendre comment le réseau social favorise certaines publications, plutôt que d’autres.

En maîtrisant ceci, vous pourrez créer une stratégie de contenu cohérente et ainsi multiplier votre exposition à l’ensemble du réseau LinkedIn. Une opportunité inouïe de sortir du lot !

Il existe deux manières de rédiger du contenu sur LinkedIn :

  • les publications : leur durée de vie est courte et se partagent facilement (elles prennent la forme d’un texte accompagné d’une photo, vidéo, infographie, illustration)
  • les articles : ils ont une durée de vie importante et peuvent être référencés sur votre profil, vous identifiant comme expert (comme le montre l’exemple de notre apprenant Hugues, cité plus haut)

Parmi les milliers de contenus partagés chaque jour sur LinkedIn, le réseau social doit trier le contenu à afficher à ses utilisateurs.

L’algorithme LinkedIn va analyser ce contenu sous plusieurs étapes distinctes.

  • La première étape consiste pour le robot à identifier la pertinence et la qualité de votre post : une image de qualité, un texte sans fautes d’orthographe, informatif, utile et/ou amusant. Si celui-ci est considéré comme étant de qualité, il sera exposé à quelques membres de votre réseau, qui joueront le rôle de testeurs.
  • Si ce contenu rencontre un certain succès auprès de ce premier cercle test, celui-ci sera exposé à un cercle de personnes plus important.
  • Enfin, si le contenu provoque un engagement social important, il sera analysé par un modérateur salarié de Linkedin et diffusé auprès d’un cercle plus large s’il le juge pertinent.

Vous l’aurez compris, la qualité est le critère numéro 1 pour étendre sa visibilité sur LinkedIn.

Le conseil Digi Atlas ?

Pour susciter l’intérêt des membres et vous faire connaître au-delà des frontières quand vous postez :

  • Travaillez votre texte pour qu’il soit vraiment utile voire amusant (une photo de vous ou des coulisses de votre société a des chances de rencontrer un franc succès)
  • Associez-le à un visuel de qualité
  • Mentionnez un acteur influent dans votre post

Vous souhaitez aller plus loin dans votre prospection clients ?

Nous vous avons préparé le guide des 4 endroits insolites pour trouver des clients ! Pour le télécharger, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous !

A vos claviers !