Comment arriver en page 1 de Google en 2019 ?

« Si vous voulez cacher un corps, rendez-vous en deuxième page de Google » !

Vous l’aurez compris, un site en deuxième page de Google, c’est comme un magasin implanté dans une ruelle sans passants. Ça ne rapporte pas de clients !

Pour faire venir le maximum de visiteurs sur votre site Internet, il est indispensable de le remonter en première page avec les mots-clé liés à votre secteur d’activité (oui, vous verrez, tout commence par la définition des bons mots-clé).

Dans cet article, nous vous donnons les 3 grandes étapes à suivre pour faire remonter votre site en première page Google.

Nous vous apprenons à :

✅  Choisir les bons mots-clé

  Optimiser votre site avec ces mots-clé

✅  Obtenir les liens entrants (backlinks)

1.   Comment choisir les bons mots-clé

Google se base sur les mots-clé d’une page pour comprendre le sujet de celle-ci. La stratégie de mots-clé est donc le cœur du référencement de votre site Internet. Celle-ci aura donc une incidence directe sur son arborescence.

✔ Etablissez une liste de départ

👉 Faites un brainstorming :

Mettez-vous d’abord à la place de vos prospects et clients et imaginez :

Les termes qu’ils vont taper dans le moteur de recherches pour accéder à vos services ou produits

✅  Les variantes pour désigner votre produit / service (anglicismes, abréviations, sigles)

✔ Utilisez des outils en ligne pour connaître les requêtes les plus recherchées

Vous êtes vidéaste en freelance, quels sont les mot-clés de votre secteur d’activité qui sont les plus recherchés ?

–       « Vidéaste » ? « Réalisateur vidéo » ? ou « Production Audiovisuelle » ?

Vous êtes développeur e-commerce ? Vos prospects rechercheront-ils plus :

–       « Créateurs de site e-commerce » ou « développeur magento » ?

Vous voyez la logique.

Pour savoir donc quels sont les termes de recherches les plus tapés sur Google, vous avez à votre disposition plusieurs outils en ligne gratuits comme :

·      Google Trends

·      Ubersuggest (outil développé par l’américain Neil Patel)

·      Google Ads (outil nommé « planificateur de mots-clé »)

👉Google Trends vous permet de connaître les tendances de recherches sur son moteur de recherches au cours des derniers mois.

Pour comprendre comment fonctionne cet outil, prenons l’exemple d’un mouvement social qui a fait beaucoup parler de lui en 2018 et 2019 : les gilets jaunes.

Nous observons sur le graphique ci-dessous un pic de recherches au mois de décembre, avec des requêtes issues en majorité de la région île de France.

Plus fort encore, nous pouvons comparer deux termes de recherches. Prenons l’exemple des requêtes suivantes : « pain au chocolat » et « chocolatine », comme on dit dans le Sud-Ouest 😋.

Preuve en image : « pain au chocolat » est plus tapé que « chocolatine » (on s’en doutait quand même) !

On remarque églement que « chocolatine » est davantage recherché dans le sud-ouest (logique) !

Vous pouvez de cette manière comparer : « vidéaste » et « réalisateur vidéo » ou encore « webmarketing » et « marketing digital », etc. …

On apprécie la fiabilité et le côté visuel de l’outil. Cependant, ce ne sont que des tendances et nous n’avons donc pas d’informations sur le nombre de recherches exactes de ces requêtes.

 On obtient cette information avec d’autres outils comme Ubersuggest (crée par Neil Patel, l’américain en photo ci-dessous #coucoutoi 🤗) ou le planificateur de mot-clé Google Ads.

👉 Avec Ubersuggest ou Google Ads, vous pouvez :

Consulter le nombre de recherches globales en face de chaque mot-clé étudié

✅ Récupérer les idées de mots-clés pour compléter votre liste

Exporter les résultats pour analyser, classer et trier les mots-clés

On choisit quoi entre ces deux outils ?

A vrai dire, ils remplissent tous deux la même fonctionnalité ! De plus, les données d’Ubersuggest récupère les données chez Google 😉 !

De plus, vous pourrez tester 10 mots-clé à la fois contre 1 seul pour Ubersuggest.

🛠 Seulement, pour utiliser le planificateur des mots-clés de Google Ads, il vous faudra créer un compte et avoir une campagne publicitaire active (bien que l’outil reste gratuit).

Ubersuggest, quant à lui ne requiert en aucun cas la création de compte et encore moins la nécessité de rentrer ses coordonnées de facturation.

👉 Analysez la concurrence pour voir quels sont leurs mots-clé

De nombreux outils existent pour le faire !

Essayez Builtwith !

Il vous suffit de copier coller l’URL de votre concurrent et vous obtenez l’intégralité de sa stratégie de mots-clé ! 

✔ Arbitrez entre les mots-clé

Ici, 2 étapes sont à réaliser :

✅ Il vous faudra d’abord regrouper les mots-clé par thème, en créant des colonnes pour s’y retrouver (Vous pourrez utiliser les filtres Excel pour gagner du temps 💡)

Ex: photo /photo de mariage/shooting photo/packshot/portrait photo etc …

✅ Pour chaque groupe de mots-clé, choisissez donc le « meilleur » en se basant sur le volume et la concurrence

2.  Optimisez votre site pour le référencement naturel

✔ L’arborescence de votre site Internet

Tout commence d’abord par l’optimisation de votre arborescence.

Au lancement d’une recherche par un internaute, Google va rechercher la page qui lui semble la plus pertinente.

Ainsi, pour chaque mot-clé qui vous intéresse, il vous est indispensable d’avoir une page optimisée ! Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour être au top des résultats de recherche de vos prospects !

Pour cela, travaillez donc au maximum la sémantique !

Cela aura également l’avantage d’être mieux compris par l’utilisateur qui recherche une information précise sur votre site Internet. En plus d’optimiser votre référencement, vous optimisez votre expérience utilisateur (votre UX, comme on dit dans le jargon) !

Un bon point pour retenir au maximum vos visiteurs sur votre site !

✔ Où placer vos mots-clé sur votre site Internet ?

Quel que soit l’interface que vous utilisez (WordPress, Wix, Squarespace, Jimdo, etc.), vous devrez nécessairement optimiser :

✅ la Meta title

✅ la Meta description

✅ le Titre de la page

✅ les Titres intermédiaires (H2, H3)

Ces éléments vont être déterminants dans votre référencement et seront à optimiser sur chacune des pages de votre site Internet. Google va les analyser au peigne fin !

A noter que vous devez minutieusement réfléchir au titre de votre page. C’est en effet le premier élément que Google prendra en compte dans son analyse.

Veillez enfin à faire apparaître vos mots-clé choisis dans l’étape précédente 3-4 fois dans le contenu de votre page (vous pouvez en intégrer davantage, tant qu’ils sont placés de manière naturelle).

Google est un robot intelligent ! Si l’usage de vos mots-clé ne lui semble pas naturel, alors, vous risqueriez de vous faire black-lister.

💡 N’hésitez pas non plus à utiliser des variantes ! Faites jouer tout le champs lexical autour de ces mots-clé !

Vous avez WordPress ? Nous vous conseillons de télécharger le plugin YOAST. A la fin de chacune de vos pages, Yoast implémente un module qu’il vous faudra remplir pour optimiser au mieux votre SEO. Puis, il vous indiquera la qualité de celui-ci en indiquant un feu : rouge, orange ou vert.

✔ Optimisez le temps de chargement de vos pages !

La rapidité de chargement des pages qui composent votre site fait partie des critères de l’algorithme Google !

Pour qu’une page se charge vite, vous devez notamment :

Alléger le poids de vos images ! Pour cela, prenez le réflexe de compresser les images avant de les charger sur le site !

💡 Un outil qu’on adore (hormis Photoshop), c’est : Tiny Png

Eviter d’installer des extensions inutiles : elles alourdissent pour rien votre site Internet

Utiliser un plugin de mise en cache comme Super Cache (gratuit) ou WP Rocket (payant).

WP Rocket est un outil réputé dans le monde entier pour sa fiabilité et performance ! Qui plus est, il a le mérite d’être français (lyonnais pour être précis ;-)).

Pour tester la rapidité de votre site, rendez-vous sur l’outil Google Page Speed Insight !

Vous aurez une estimation du temps de chargement de vos pages grâce à un score compris entre 1 et 100. Pratique pour savoir comment on se situe !

3.    Obtenez des liens entrant

Pour évaluer la pertinence et notoriété d’une page, Google va évaluer sa qualité !

Pour cela, il se base sur la confiance perçue chez les autres.

Si un autre site de confiance parle de vous et place un lien de redirection vers votre site, il va vous considérer comme un site de confiance.

Plus ce site qui renvoie un lien est connu et plus cela sera bénéfique pour votre référencement naturel. 

Comment donc avoir des liens ?

Vous pouvez le demander auprès :

des annuaires de votre thématique

✅ de vos partenaires / clients / fournisseurs

✅ des médias de votre secteur d’activités

✅ des médias qui traitent de l’économie

✅ des médias locaux (plus simple de les atteindre quand on débute)

✅ des bloggers de votre thématique

➡️ Vous pouvez proposer de rédiger un article invité auprès du/des médias de votre choix. C’est ce que l’on appelle le guest-blogging.

Le principe est que l’article que vous rédigez pour le blog convenu intègre un lien vers votre site web. Ajouter un lien dans un contenu lié à votre thématique a plus de poids pour Google.

💡Si vous avez un blog, vous pouvez intégrer un lien de votre article invité non pas vers la page d’accueil de votre site mais sur un article de votre blog qui aborde la même thématique, ou qui fait référence à un passage de l’article invité ! Capici ?

N’oubliez pas : un média vit de contenu. Il aura toujours besoin de matières pour exister. Si vous contactez un média en amont et lui proposez de rédiger un article en accord avec sa ligne éditoriale, vous avez plus de chances d’obtenir une réponse favorable de sa part.Vous convenez ainsi du sujet ensemble et avez donc plus de chances d’obtenir quelque chose en retour.

Vous souhaitez en savoir plus sur le référencement naturel ? téléchargez notre guide : 10 trucs à faire sur chaque page de votre site pour améliorer votre SEO en remplissant le formulaire ci-dessous :


Vous vous êtes déjà demandé comment vos visiteurs étaient tombés sur votre site web ?

Grâce à Google Analytics, vous pouvez savoir s’ils sont arrivés par Google, par Facebook, Twitter, Instagram, ou encore par des sites partenaires. C’est bien !

Dans cet article on va encore plus loin : on vous explique comment savoir quel mot-clé l’internaute a tapé, pour arriver sur votre site Internet !

Ca vous intéresse de savoir ça ?

C’est parti !

Etre bien référencé sur Google

Vous l’avez compris : vous positionner le plus haut possible sur les moteurs de recherche, et sur Google en particulier, va vous permettre de faire venir à vous plein d’internautes. En plus, vous savez qu’ils sont en démarche active, puisqu’ils sont en pleine recherche d’informations !

Une fois que vous savez ça, vous avez deux outils principaux pour y arriver :

Le référencement naturel : c’est le fait de travailler votre site (ses mots-clés, sa technique, ses contenus) pour qu’il soit bien compris et évalué par Google pour apparaître le plus haut possible dans les résultats de recherche.

Le référencement payant : il s’agit de choisir les mots-clés qui vous intéressent, et proposer des annonces aux internautes qui tapent ces mots-clés, ensuite dès qu’un internaute clique sur votre annonce, vous payez

Le premier est un travail de longue haleine, mais qui porte ses fruits sur le long-terme, et le second est plutôt une approche court / moyen-terme : vous dépensez, vous recevez des visites, vous arrêtez de dépenser, plus de visites !

La méthode pour connaître les mots-clés qui ont amené l’internaute sur votre site diffère, selon la solution que vous utilisez.

Nous vous expliquons comment faire dans les deux cas.

Connaître les mots-clés qui ont attiré vos visiteurs en référencement naturel

Lorsque vous êtes sur Google Analytics, vous utilisez le menu de gauche pour voir d’où provient votre trafic, en cliquant sur Acquisition > Tout le trafic > Canaux.

Cela vous amène sur un tableau qui vous indique le nombre de visites pour chaque canal de trafic : réseaux sociaux, référencement naturel, référencement payant, partenaires, etc…

Ici Organic Search signifie donc “Référencement naturel”. En cliquant dessus, vous arrivez sur la liste des mots-clés qui ont généré des recherches sur votre site, avec le nombre de clics de chaque mot-clé.

Analytics - Mots-clés tapés par les internautes

Et là, c’est le drame, le désespoir : pour 98% des visites, Google ne nous donne pas l’info, et nous nargue en indiquant simplement “Not provided”.

Mais ne nous avouons pas vaincus pour autant !

Vous allez avoir les informations manquantes, mais dans un autre outil, qui s’appelle Search Console.

Vous ne l’utilisez pas encore ? Pas de panique, il vous suffit d’aller sur https://search.google.com/search-console, ajouter une propriété et faire une petite manip pour montrer patte blanche à Google, en lui prouvant que vous êtes bien le propriétaire du site.

Une fois connecté, vous n’avez plus qu’à cliquer à gauche sur “Performances” et la liste des mots-clés va apparaître avec, pour chaque mot-clé, 2 informations :

  • le nombre de clics générés
  • le nombre de fois où votre site est apparu dans les résultats suite à une recherche (ce sont les impressions)

Search Console - Mots-clés tapés par les internautes sur Google

Et voilà, vous savez maintenant quels mots-clés ont amené les visiteurs sur votre site web, vous allez pouvoir ajuster votre stratégie de référencement naturel !

Savoir quel mot-clé avait tapé l’internaute qui a cliqué sur vos annonces Google Ads

Là, vous allez nous dire “mais je le sais, c’est moi qui détermine sur quels mots-clés mes annonces apparaissent”.

Et vous avez raison … mais en fait pas vraiment !

Comme il est impossible que vous puissiez imaginer tous les mots-clés que peuvent taper vos prospects, Google, de son propre chef, prend des libertés. Parfois lorsqu’il estime qu’un mot-clé tapé par un internaute est similaire aux mots-clés que vous avez choisis, il se dit “ce serait bête de rater l’opportunité de s’afficher à quelqu’un qui a tapé un mot-clé proche, je vais donc afficher quand même l’annonce.”

Cela signifie que vous ne savez pas forcément quels mots-clés font venir vos internautes sur votre site web !

Pour connaître ces mots-clés précisément, il vous faut donc vous connecter sur votre compte Google Ads.

Dans le menu du gauche, vous cliquez sur Mots-clés.

Vous arrivez alors sur un tableau, et dans les onglets au-dessus de ce tableau, il faut cliquer sur TERMES DE RECHERCHE.

Ici vous voyez donc la liste des mots-clés tels qu’ils ont été tapés par les internautes, et vous savez exactement combien de clics chacun d’eux ont généré.

Google Ads - Mots-clés tapés par les internautes

Vous êtes maintenant paré pour travailler vos mots-clés, car ne l’oubliez pas : c’est la base d’un bon référencement !

Et pour vous aider encore davantage à être super bien référencé, nous vous avons préparé une checklist : 10 trucs à faire sur chaque page de votre site, pour améliorer votre référencement !

Elle est gratuite et vous pouvez la télécharger ici :

A très vite pour un nouvel article,

L’équipe Digi Atlas