fbpx

Pourquoi as-tu franchi le cap de devenir indépendant ?

« Par goût de vivre une aventure d’indépendance pro. De créer de mes mains.« 

Comment en es-tu venu à faire ce que tu fais ?

« Je crois définitivement à l’intelligence des mains. Penser, concevoir et réaliser. A 25 ans, je voulais travailler toute ma vie dans la communication mais je savais que cela serait compliqué (trop de postulants pour peu d’offres). Et lors d’une conversation avec mes parents, je disais qu’un jour si je devais changer de métier, ce serait pour être artisan. Mais je ne savais pas dans quoi. Juste pour créer quelque chose de concret. Les années ont passé, j’ai voyagé pour trouver du travail, j’ai changé de secteur. J’ai fait de longues années des métiers qui remplissaient mon frigo mais pas mon âme. Et en 2017 j’ai pu me reconvertir dans de bonnes conditions : Je me suis formée au métier de tapissier décorateur. ET en 2019, je créais mon atelier Maison Carélie.« 

Quelles sont tes passions ? Arrives-tu à les concilier avec ton statut d’indépendant ?

« Je suis comédienne amateur dans une troupe de théâtre : Les Potes au feu ! Nous allons bientôt commencé les répétitions d’une nouvelle pièce. J’ai hâte.« 

Une histoire qui t’a marquée dans ta vie d’indépendant? Un client ?

« Mon premier vrai devis a été pour un restaurant lyonnais via une connaissance qui m’avait recommandée. Le gérant m’a fait une confiance absolue pour trois décors de fenêtre très théâtraux 25 mètres de tissus, 7 mètre de passementeries. J’ai adoré le faire et en même temps j’étais tellement nerveuse au moment de la réception du chantier (oui on parle comme dans le BTP dans mon métier). Le client était ravi et ses salariés aussi. Il m’a refait confiance pour son deuxième restaurant. Un client d’une gentillesse et d’une loyauté rare. « 

Une petite citation qui te représente ou que tu aimes pour terminer ?

« C’est pas le tout d’y dire, y faut encore y faire » (pour info, je ne suis pas lyonnaise mais cette expression me donne la banane !) »